Comment négocier un salaire plus élevé lors d’une offre d’emploi?

Parlons d’argent. Voilà, je l’ai dit. J’ai prononcé le mot tabou, l’éléphant dans la pièce, la chose que personne ne veut aborder. Et pourtant, quand il s’agit de trouver un emploi, l’argent est l’une des principales raisons pour lesquelles nous travaillons, n’est-ce pas ? Alors pourquoi est-ce si difficile d’en parler ?

Dans cet article, nous allons braver les tabous et aborder le sujet de la négociation salariale. Oui, vous avez bien lu : la négociation. Parce que lorsque vous trouvez un emploi qui vous plaît, vous voulez être payé à votre juste valeur, n’est-ce pas ? Mais ne vous inquiétez pas, nous allons vous donner des astuces pour vous aider à négocier votre salaire de manière efficace, avec un peu d’humour en prime. Prêt à parler d’argent ? C’est parti !

Étape 1 : Se préparer

Avant de vous lancer dans une négociation salariale, il est important de vous préparer. Pourquoi ? Parce que vous voulez arriver avec une idée claire de ce que vous voulez, de ce que vous pouvez offrir et de ce que vous pouvez accepter. Sans cela, vous risquez de vous retrouver sans réponse claire et de perdre la face. Alors, comment vous préparer de manière amusante ?

Tout d’abord, écoutez de la musique motivante. Que vous préfériez le rap ou le classique, la musique peut vous donner la dose de confiance nécessaire pour affronter la négociation. Et si vous avez besoin d’une motivation supplémentaire, répétez-vous des affirmations positives devant le miroir. Vous pouvez même inventer des slogans comme « Je mérite d’être payé à ma juste valeur » ou « Je suis un négociateur de choc ».

Ensuite, entraînez-vous. Demandez à un ami ou un membre de votre famille de jouer le rôle de l’employeur et pratiquez la négociation. Cela vous permettra de vous familiariser avec le processus et de réduire le stress. Et si vous voulez ajouter une touche de plaisir, faites une compétition avec votre partenaire pour voir qui obtiendra le meilleur salaire.

Enfin, habillez-vous pour impressionner. Vous n’êtes peut-être pas en train de passer un entretien d’embauche, mais si vous vous sentez bien dans votre tenue, vous aurez plus confiance en vous. Alors, sortez votre plus belle chemise ou votre robe préférée et montrez à votre employeur que vous êtes prêt à tout pour réussir.

Maintenant que vous êtes préparé, il est temps d’aborder la deuxième étape de la négociation salariale : faire ses recherches.

Étape 2 : Faire ses recherches

Une fois que vous êtes prêt mentalement, il est temps de faire vos devoirs et de vous renseigner sur les salaires dans votre secteur et votre région. Cela vous permettra de savoir à quoi vous pouvez prétendre et de mieux argumenter lors de la négociation. Mais comment faire vos recherches de manière amusante ?

Tout d’abord, consultez les sites spécialisés en ressources humaines et les offres d’emploi pour voir les fourchettes de salaires proposées. Vous pouvez également utiliser les outils en ligne qui vous donnent une estimation de votre salaire en fonction de votre expérience et de votre lieu de résidence. Mais pour être plus original, pourquoi ne pas faire une enquête discrète auprès de collègues ? Demandez-leur combien ils gagnent ou ce qu’ils pensent que vous pourriez gagner. Vous pouvez aussi utiliser les réseaux sociaux pour poser des questions et obtenir des informations de manière anonyme. Après tout, qui n’aime pas être un peu détective de temps en temps ?

Une fois que vous avez toutes les informations nécessaires, il est temps de passer à la phase suivante de la négociation salariale : la formulation de votre demande.

Étape 3 : Formuler ses attentes

Maintenant que vous êtes bien préparé et que vous avez les informations nécessaires, il est temps de passer à la phase délicate de la formulation de vos attentes. Cette étape est cruciale pour obtenir un salaire à la hauteur de vos compétences et de vos qualifications. Mais comment formuler vos attentes de manière claire et concise, sans passer pour un égoïste ?

Tout d’abord, soyez positif et montrez votre enthousiasme pour le poste. Ensuite, expliquez pourquoi vous pensez que vous méritez un salaire plus élevé. Utilisez des arguments concrets pour appuyer votre demande, comme votre expérience, vos compétences ou les responsabilités que vous aurez dans votre nouveau poste.

Pour vous aider à trouver les bons mots, voici quelques exemples de phrases à utiliser : « Je suis ravi(e) de recevoir cette offre, mais je pense que mes compétences méritent un salaire plus élevé », « Je suis heureux(se) d’avoir été sélectionné(e) pour ce poste, mais je pense que je vaux mieux qu’un salaire de stagiaire », « Je suis très intéressé(e) par ce poste, mais j’aimerais discuter des conditions salariales pour être sûr(e) que je suis payé(e) à la hauteur de mes compétences ».

N’oubliez pas que la clé de la réussite de cette étape est de rester poli(e) et professionnel(le), tout en montrant votre confiance et votre détermination.

Étape 4 : Négocier avec tact

Maintenant que vous avez formulé vos attentes, il est temps de passer à l’étape la plus délicate : la négociation en elle-même. Pour réussir cette étape, il est essentiel de rester calme et respectueux, tout en défendant vos intérêts. Voici quelques astuces pour négocier avec tact et efficacité :

Tout d’abord, écoutez attentivement l’autre partie et essayez de comprendre leurs motivations et leurs contraintes. Si vous êtes capable de trouver un terrain d’entente, vous augmentez vos chances de réussir la négociation.

Ensuite, restez poli(e) et professionnel(le) tout au long de la discussion, même si les choses deviennent tendues. Gardez en tête que la négociation est un processus de collaboration et non une guerre.

Enfin, utilisez des arguments solides pour appuyer votre demande. Si vous avez fait vos recherches et que vous êtes bien préparé(e), vous devriez être en mesure de justifier votre demande de salaire plus élevé.

Pour éviter les faux pas, voici quelques phrases à éviter lors d’une négociation salariale : « Je refuse cette offre, êtes-vous sérieux ? », « Je peux obtenir un meilleur salaire ailleurs, pourquoi devrais-je rester ici ? » ou encore « Je suis offensé(e) par cette proposition, je m’attendais à mieux de votre part ».

Rappelez-vous, la négociation salariale est un exercice délicat, mais si vous êtes bien préparé(e) et que vous négociez avec tact et respect, vous avez toutes les chances de réussir.

Conclusion

Félicitations, vous êtes arrivé(e) au bout de cet article ! Vous avez maintenant toutes les astuces pour aborder une négociation salariale avec confiance et humour.

En résumé, pour réussir votre négociation salariale, il est essentiel de se préparer, de faire ses recherches, de formuler ses attentes de manière claire et concise, et de négocier avec tact et respect. Bien sûr, cela peut sembler intimidant, mais souvenez-vous que le plus important est de croire en vous et en votre valeur.

Alors, n’hésitez plus et lancez-vous ! Utilisez les astuces que nous avons proposées, prenez votre courage à deux mains, et réclamez le salaire que vous méritez. Qui sait, peut-être que votre prochain salaire sera suffisamment élevé pour vous permettre d’acheter cette île tropicale dont vous rêvez depuis toujours ?

Sur ce, nous vous souhaitons bonne chance dans vos futures négociations salariales, et n’oubliez pas : la vie est trop courte pour travailler pour un salaire qui ne vous convient pas !

 

Dr. Bacem BENJLIJEL

PhD en Management | Expert en Entretien d'Embauche